Crédit

Crédit et emprunts
Le crédit et les emprunts ont tous deux des fonctionnements différents : le crédit, plus généralement pour les particuliers, se présente déjà en divers types. Parmi les diverses offres, le crédit à la consommation et le crédit immobilier, sont les plus utilisés. Les entreprises voulant avoir des fonds pour de nouveaux projets, quant à eaux, optent pour un emprunt. Cet article répond à vos questions : comment obtenir un crédit immobilier/ à la consommation ? Comment ces crédits fonctionnent-ils ? Comment calculer le taux d’intérêt pour un emprunt ?…

Le crédit immobilier

Comme son nom l’indique, le crédit immobilier s’adresse aux particuliers qui veulent s’acheter des biens immobiliers : une maison ou un terrain nu. Son fonctionnement prend donc en considération cet aspect et s’y adapte afin de permettre aux emprunteurs de rembourser la somme avec facilité. Ainsi, la durée de remboursement et le montant à verser périodiquement sont évalués de façon à ce qu’un endettement soit évité.

Comment fonctionne un crédit immobilier  et comment l’obtenir ?

Comment fonctionne un crédit immobilier et comment l’obtenir ?
Pour obtenir un prêt immobilier, vous devez monter un dossier et le soumettre à votre banquier. La banque vous donnera ensuite sa réponse. Quand elle vous accorde le prêt, vous devez trouver une garantie pour votre crédit ; vous devez choisir une option pour l’avoir. Vous serez amené à choisir entre : caution, hypothèque ou PDD. Une fois que vous aurez une garantie, vos fonds seront débloqués par la banque et vous pouvez procéder à l’achat d’un terrain ou d’un domicile.

Quels sont les types de prêt immobilier ?

Vous avez sûrement remarqué qu’il existe de nombreux types de crédits immobiliers :

  • remboursement à taux fixe : dès le départ, le montant de la mensualité est fixé et il ne change pas durant toute la durée du remboursement ;
  • remboursement à taux révisable : un indice de référence permet de déterminer chaque mois ou chaque trimestre ou bimestre, le montant à verser par le bénéficiaire de l’emprunt ;
  • remboursement modulable : l’emprunteur peut verser le montant qu’il veut tant que celui-ci est compris entre l’intervalle des montants de remboursement que vous pouvez faire ;
  • remboursement in fine : le bénéficiaire du crédit verse seulement la totalité des fonds à la fin du crédit ;
  • remboursement à paliers : il tient compte du montant à rembourser pour un autre prêt.

Le crédit à la consommation

Ce type de crédit est accordé à des personnes voulant faire l’acquisition d’un bien, autre que l’immobilier. Il convient donc aux particuliers qui désirent acheter un véhicule ou des matériels pour la maison… Il est également demandé afin de financer des études par exemple. Toutefois, la cause peut ne pas être précisée, ce qui emmène à un prêt dit personnel.

Quels sont les principes de fonctionnement d’un crédit à la consommation ?

Par rapport au crédit immobilier, le montant est moins élevé pour le crédit à la consommation. De ce fait, sa durée de remboursement est plus courte. Néanmoins, elle ne peut pas être inférieure à trois mois. La somme influence ensuite la durée du remboursement à appliquer en sachant que le montant minimum pour un prêt à la consommation est de 200 € contre 75 000 € comme montant maximum. Selon divers critères, notamment la situation professionnelle et personnelle sera déterminée la capacité d’emprunt du demandeur de prêt.

Concernant le taux, il varie en fonction du type de prêt sollicité. Vous pouvez alors utiliser un comparateur afin d’évaluer toutes les offres et bénéficier du meilleur taux. Une simulation des taux vous permettra de voir l’état de vos finances depuis l’obtention du crédit jusqu’à la fin de l’échéance.

Comment savoir le type de crédit à demander ?

Il existe quatre principaux types de crédits visant à faire bénéficier le particulier d’une offre plus appropriée à sa requête et à sa situation :

  • crédit personnel : la somme demandée sera débloquée par votre banque et vous devez la rembourser dans la durée fixée à l’avance. Ce type de crédit peut être utilisé pour de nouveaux achats, des voyages, ou d’autres projets personnels ;
  • crédit revolving : ou crédit renouvelable. Une somme est mise à la disposition du bénéficiaire qui est libre de l’utiliser en totalité ou partiellement. Vous devez ensuite rembourser la somme utilisée ;
  • crédit affecté : il sert à financer en particulier un achat, de véhicule par exemple ;
  • crédit leasing : ou LOA pour pouvoir acquérir aussi des voitures neuves par exemple.

Emprunt

L’emprunt compte également un nombre de formules destinés surtout aux entreprises. Il leur permet d’élargir leurs activités ou de mettre en place des stratégies pour toucher de nouvelles cibles sur le marché.

Quels sont les types d’emprunts existants ?

Emprunt indivis et obligataire se distinguent par le nombre de prêteurs ou de souscripteurs qui s’engagent à être acteurs de l’emprunt.

Un emprunt indivis ne fait intervenir qu’un prêteur pour l’obtention de l’emprunt.

Un emprunt obligataire quant à lui, fait intervenir plusieurs souscripteurs qui bénéficieront d’un intérêt au remboursement des dettes à la fin de l’échéance.

Quel que soit le type d’emprunt choisi par une entreprise, le mode de remboursement est le même. Soit elle choisit un remboursement in fine, soit elle opte pour un remboursement par annuité ou par amortissement. Les différences entre ces trois options sont les suivantes :

  • remboursement in fine: les mensualités comprennent les intérêts. Le capital ne sera remboursé qu’à la fin de l’échéance ;
  • remboursement par annuité : un paiement périodique, soit par mois soit par trimestre ou bimestre fait restituer à la fois le capital et les intérêts ;
  • remboursement par amortissement : c’est le capital qui doit être payé périodiquement à l’inverse du remboursement in fine.

Comment procéder au calcul du taux d’intérêt ?

Pour calculer le taux d’intérêt, la banque peut appliquer diverses méthodes : le taux d’intérêt peut donc être fixe ou variable selon différents paramètres.

  • Taux variable :

Dès la signature du contrat, le taux est déterminé. Il offre donc plus de stabilité à l’emprunteur, ce qui lui évitera de mauvaises surprises.

  • Taux révisable :

Il varie en fonction de l’indice de référence. Il fait profiter d’une baisse de taux et un taux de départ plus faible. La baisse peut être considérable en fonction des références, elle peut avoir un grand impact sur les finances de l’emprunteur.