Quelle caution choisir pour votre prêt immobilier avec le LCL ?

La caution de prêt immobilier avec LCL est une forme de solide garantie demandée par tous les établissements bancaires. Une solution beaucoup plus avantageuse que le système de cautionnement hypothécaire, la caution est un échange au prêt immobilier accordé. C’est une somme plus importante disposant d’une échéance plus prolongée. La caution se définit ainsi comme un système de garantie très fort qui sécurisera l’offre de prêt que la banque accorde à un particulier.

Comment choisir votre prêt immobilier ?

Avant de déposer un dossier de prêt immobilier LCL, vous devez en discuter avec votre conseiller bancaire. Cela vous permettra de profiter des meilleurs taux et d’une durée d’emprunt adaptée à votre situation budgétaire. Le conseiller bancaire a pour fonction d’orienter vos choix entre un crédit à taux révisable ou un crédit à taux fixe. Au moment où l’emprunteur signe l’offre de crédit à taux fixe, le taux d’emprunt est fixé et ne pourra plus être changé. Cela diffère du prêt à taux révisable ou variable où le taux indiqué dans le contrat de crédit dépend d’un indice de préférence, de sa hausse et de sa baisse. La périodicité indiquée dans l’offre de prêt déterminera la révision du taux. Afin d’éviter de tomber sur une hausse de taux durant le délai de remboursement du prêt, un prêt immobilier à taux révisable capé vous sera suggéré. Il s’agit d’un taux qui ne dépasse pas le seuil indiqué dans votre contrat de crédit.

La durée d’un prêt immobilier LCL

La durée d’un prêt immobilier LCL

Vous avez discuté des conditions de votre crédit immobilier avec votre conseiller privilégié, vous en avez parlé et vous avez accepté les conditions. Vous avez déposé le dossier de prêt immobilier LCL. Vous obtenez l’offre de prêt. C’est à partir de là que la durée de votre crédit sera soumise à des réglementations. Votre offre de contrat de crédit immobilier LCL vous sera envoyée par voie postale. Cette offre sera valable 30 jours à partir de la date de réception. Durant ce délai, les conditions de l’offre ne pourront pas être modifiées par l’organisme de prêt. À l’issue de la réception de l’offre, vous aurez plus de 10 jours de réflexion. En effet, vous ne pourrez consentir au contrat que lorsque ce délai sera expiré. Dans ce cas, veuillez signer l’offre et réexpédiez-la seulement à partir du 11e jour. Votre accord doit contenir la date et votre signature pour que vous puissiez ensuite l’envoyer à la banque. Pour montrer l’acceptation du délai de 10 jours, n’oubliez pas le cachet de la poste approuvant la date d’envoi.

Pour un même montant débité, la durée de remboursement et les mensualités sont en étroite corrélation. Plus vous mettez plus de temps à rembourser le prêt, plus les mensualités sont réduites. Toutefois, cette durée prolongée entraînera une augmentation du montant des intérêts et du coût de crédit.

Selon l’observatoire Crédit Logement/CSA, « A fin 2018, la durée moyenne des prêts immobiliers accordés s’est établie à 226 mois, soit 18 ans et 10 mois. La durée moyenne des prêts immobiliers n’a jamais atteint un niveau aussi élevé ». Ces informations sont essentielles avant de déposer le dossier de prêt immobilier LCL.

Prêt relais immobilier

Vous n’avez pas encore revendu votre ancien bien immobilier et vous envisagez un rachat de crédit immobilier? Pensez au prêt de relais. Il s’agit d’un crédit de courte durée qui vous autorise à payer une partie du rachat de crédit en utilisant l’avance de fonds offerte par votre établissement de prêt en attendant la récession de votre ancien bien et le remboursement anticipé du prêt.

L’assurance emprunteur (décès, invalidité, perte d’emploi)

Les établissements de prêt exigent souvent la souscription à une assurance décès invalidité (ADI) pour couvrir le débiteur en cas d’invalidité, de décès ou de perte d’emploi.  Grâce à l’assurance emprunteur, la compagnie d’assurance effectue le paiement du capital et des intérêts restant dus à la banque.

L’assurance de prêt immobilier à la LCL

Une fois que votre dossier de prêt immobilier LCL est accepté, votre conseiller vous recommandera de distinguer l’assurance qui correspond le mieux à votre prêt immobilier. Toutefois, vous pouvez ne pas vous intéresser à cette proposition. Vous pouvez choisir la délégation d’assurance de prêt. Il s’agit de choisir une assurance externe à l’établissement bancaire. Bien choisir son assurance de prêt immobilier est essentiel puisque dans certains cas, celle-ci peut aller jusqu’à 30 % du coût total de votre prêt. Pour mieux orienter vos choix, il est vivement conseillé de contacter un courtier en ligne qui vous aidera à étudier et à sélectionner le contrat qui convient au mieux à votre situation.

La délégation d’assurance

Dans la majorité des cas, les organismes bancaires vous recommandent la souscription à un contrat d’assurance de groupe. Bien évidemment, la banque, pour le compte de ses clients, et l’assureur auront bien négocié ce contrat au préalable. Si le contenu du contrat ne vous convient pas, vous pouvez choisir un assureur et demander une délégation d’assurance à votre banque pour votre proposition d’assurance individuelle.

Si le contrat d’assurance contient un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance de groupe que la banque propose, celle-ci ne pourra décliner le contrat. Selon les politiques des risques des établissements bancaires, les critères d’exigences acceptés doivent être déterminants de l’équivalence des garanties. Pour bien élaborer le dossier de prêt immobilier LCL, ces critères sont visibles sur le site internet de chaque établissement bancaire.

Le coût de l’assurance emprunteur

Le calcul du taux annuel effectif de l’assurance (TAEA) est à prioriser lors d’une souscription à un contrat d’assurance emprunteur. En effet, le TAEA évalue le coût réel de l’assurance emprunteur comparé au coût global de votre crédit immobilier. Ce taux est exprimé par le pourcentage calculé sur le capital restant dû.
À partir de la signature du prêt, l’emprunteur aura 12 mois pour remplacer la souscription à un contrat d’assurance de groupe à un autre contrat d’assurance. Une fois que ce délai est dépassé, l’emprunteur peut recourir, chaque année, à une résiliation de son contrat d’assurance et le remplacer par un autre, à condition que les deux contrats disposent d’une équivalence de garantie.

La convention AERAS

La convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) a été mise en place pour créer un élément destiné à favoriser l’accès à l’assurance et l’accès à l’emprunt pour les individus gravement malades, et cela, dans les meilleures conditions. Un droit à l’oubli permet à ces anciens malades d’avoir l’accès à une assurance et à un emprunt. Ce droit leur permet une souscription à une assurance emprunteur sans qu’ils aient à effectuer une déclaration de leurs graves maladies s’ils s’en sont rétablis depuis au moins 10 ans.

Assurance emprunteur en cas d’achat immobilier à deux

Si vous êtes deux à acheter un bien immobilier, vous avez le droit de partager l’assurance décès invalidité entre vous. Cette répartition se fera en fonction de votre participation respective lorsque vous remboursez l’emprunt. Vous vous chargez ainsi de l’analyse de votre propre profit.

La caution à choisir pour votre prêt immobilier avec la LCL

Pour choisir la caution parfaitement adaptée à vos besoins et à vos moyens budgétaires, vous devez en parler avec votre bailleur. C’est votre interlocuteur privilégié et chargé de la mise en place de la garantie optée. Si vous choisissez la caution mutuelle, vous pouvez profiter de nombreuses options, notamment le choix entre crédits logement, l’organisme spécifique LCL ou autre organisme de cautionnement en collaboration avec LCL. L’étude de l’éligibilité de votre dossier de prêt immobilier LCL sera à la charge de l’organisme que vous avez choisi. Un dossier bien élaboré et complet facilite l’obtention de cette caution prête immobilière. Par contre, si le dossier présente beaucoup de risques, vous aurez beaucoup du mal à l’obtenir, par exemple, si votre risque d’endettement est très haut, la durée du prêt trop élevée ou un apport insuffisant. Si n’avez pas réussi à décrocher la caution, vous pouvez vous orienter vers l’hypothèque.

Les garanties hypothécaires

La banque réclame une forme de caution, qui lui servira de garantie du crédit immobilier qu’elle vous offre. Cette forme de caution de prêt immobilier pourra être une hypothèque classique ou un privilège du prêteur de deniers. En cas de défaillance de l’emprunteur ou si celui-ci ne possède plus les capacités de remboursement du crédit, la banque aura autorisation de vente de son logement, à cause de ces garanties. Il s’agit d’une récupération du montant mis à disposition sur le prix de vente. En revanche, les frais d’inscription à l’hypothèque sont à votre charge. Ces frais de dossier de prêt immobilier LCL sont fixés en fonction de la somme prêtée.

La caution mutuelle

Outre la garantie hypothécaire, les établissements bancaires vous proposent d’opter pour une caution mutuelle, offerte par les organismes de cautionnement mutuel. Celle-ci servira de garantie au cas où vous êtes défaillant lors du remboursement de vos prêts. Le coût de la caution mutuelle à 2 à 3 % du montant du crédit est beaucoup plus avantageux. En effet, celui de l’hypothèque est de 3 à 4 %. Même en cas de remboursement anticipé, le débiteur n’aura pas à porter les frais de mainlevée de la garantie lors de la cession du bien avant qu’il ait remboursé complètement le crédit dans une durée de 12 mois suite à la tombée de la dernière échéance du crédit.

Le coût total du crédit immobilier

Le coût total du crédit immobilier

Pour que vous puissiez effectuer une comparaison des offres proposées avec leur taux, la connaissance du taux annuel effectif global du crédit est importante. Ce taux indiqué par chaque offre, représente la somme des intérêts et l’intégralité des frais liés à l’obtention du prêt, notamment les frais de dossier de prêt immobilier LCL, frais de constitution de garantie,
cotisation d’assurance décès invalidité (ADI), commissions, le cas échéant, versées à un courtier qui vous a mis en relation avec la banque, tous autres frais connus au moment de la demande. Le TAEG exprime ainsi le coût total du prêt.

Les engagements liés à l’offre de prêt

L’acceptation d’une offre de prêt implique un contrat de prêt et un engagement définitif. Si la raison de votre prêt (construction, achat, travaux…) n’a pas pu être réalisée dans une durée de 3 mois après l’acceptation, vous perdez votre engagement.

Si vous avez sollicité plusieurs crédits pour la mise en œuvre d’une seule opération, la récusation de l’un de ces crédits évaluée à 10 % de la somme prêtée vous libère des autres prêts que vous avez obtenus.

La suspension du prêt immobilier

Une fois que le montant du prêt immobilier pourra financer votre logement, l’achat est soumis à une condition suspensive d’acceptation du dossier de prêt immobilier LCL. Vous devez ainsi contrôler les spécificités du financement prévu, notamment le montant du prêt, le montant de l’apport personnel, la durée du prêt, le taux maximal. Contrairement au délai de la promesse de vente, qui va de 3 ou 4 mois, le délai d’obtention de prêt est d’au moins 30 jours. L’acheteur perd ses engagements de cession et peut exiger une récupération de la partie offerte, au cas où le prêt est refusé dans le délai prévu.

Prêt immobilier ou crédit à la consommation : Que choisir pour financer ses travaux ?

Les travaux de types non réalisables de manière coordonnée à l’acquisition de votre logement ne sont pas concernés par les prêts immobiliers classique sauf si ces prêts sont garantis par une caution hypothécaire. Cette garantie est une forme de sécurité rapportable sur un bien immobilier utilisé comme domicile ou par toute autre permission relative à un bien utilisé comme domicile. Au cas où le crédit n’est pas soumis à une garantie, vous aurez le prêt de travaux lié au crédit à la consommation.

Pour ce type de prêt, le débiteur aura 10 jours pour réfléchir. La Cession du bien immobilier est soumise à l’acquisition du crédit. Un remboursement à l’emprunteur est exigé par le vendeur en cas de refus du dossier de prêt immobilier LCL. Pour les prêts de travaux, le débiteur a droit à un délai de rétractation de 14 jours, selon la réglementation du crédit à la consommation. Retenez souvent qu’« Un crédit vous engage et doit être remboursé ». Il est donc conseillé de faire le point sur vos capacités de remboursement avant de recourir à ce type de crédit.

La préparation de dossier crédit immobilier à la LCL

Lors du montage de votre dossier, essayez de n’omettre aucun point essentiel. En effet, plus votre dossier de prêt immobilier LCL est complet, plus vous ferez une première bonne impression à votre banquier. En plus, la réponse sera rapide et conviendra à vos attentes. La négociation sera plus facile. Un dossier complet vous évitera des allers et retour à la banque, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur son traitement.

Votre candidature doit fournir les éléments suivants :

  • 2 derniers avis d’imposition (procédure de sécurité contre le blanchiment d’argent)
  • 3 derniers bulletins de salaire (ainsi, votre banque pourra se rendre compte de vos capacités de remboursement). Le minimum est d’environ 1300 € de revenus par mois.
  • 3 derniers relevés de compte en banque (votre banquier pourra vérifier de cette façon la manière dont vous dépensez votre argent)
  • Justificatif d’identité (Carte d’identité ou passeport)
  • Justificatif de domicile actuel
  • Compromis de vente (vous pouvez donner cela dans un second temps)

Si vous êtes deux à emprunter, le dossier doit être remis par l’emprunteur et le co-emprunteur. Le dépôt d’un dossier de prêt immobilier LCL peut également se faire dans d’autres établissements bancaires comme la caisse d’épargne, la banque postale ou le Crédit Mutuel. Cela pourrait augmenter vos chances et vous donne l’opportunité de discuter en connaissance de cause de la concurrence.

Les revenus concernés par le crédit immobilier LCL ?

Comme tout autre établissement bancaire, LCL évalue votre solvabilité en analysant vos revenus et les charges de votre ménage. La ponctualité annuelle et la récurrence de vos revenus sont également évaluées. Il en va de même pour la stabilité de vos revenus avec les loyers de votre résidence secondaire ou d’une résidence principale, les crédits en cours, les pensions et les rentes, les primes et allocations. La banque calcule si toutes ces charges seront payées pendant la durée de votre prêt. Tout en se basant sur vos charges et vos revenus stables, elle évalue vos ressources. Les revenus variables, notamment les commissions, le remboursement de frais et les dividendes seront calculés en fonction de votre ancienneté dans votre profession, et de la part qu’ils apportent comparée au revenu fixe.

La fréquence d’emprunt

Ce paramètre est calculé en fonction de vos revenus. Pour le calculer, vous devez considérer votre capacité d’emprunt. Cet élément vous permet d’indiquer au créditeur la somme que vous souhaitez demander. Le calcul se fera en fonction de vos revenus et de votre apport personnel. Ces deux indicateurs détermineront le montant du prêt prévu. Vous devez également tenir compte de votre taux d’endettement, qui ne doit pas excéder les 33 % de vos revenus au risque que votre dossier de prêt immobilier LCL soit refusé par le prêteur. Ce taux considère la totalité des prêts qui vous ont été accordés. Les crédits à la consommation en font partie. Pour accroître les chances de succès de votre dossier de prêt, il est conseillé de solder tous vos prêts, si possible pour réduire votre capacité d’endettement. En revanche, si vos revenus sont plus importants, le taux d’endettement ne sera pas pris en compte. Il ne reste que le reste à vivre. Les charges quotidiennes sont payées avec ce montant.

Astuces pour le montage des dossiers

Vos profils détermineront les conditions d’éligibilité de votre dossier de prêt immobilier LCL :

  • Si vous travaillez en CDI et que vous souhaitez obtenir un prêt immobilier avec LCL, la capacité de vos revenus à payer les charges destinées au futur accord sera étudiée par l’établissement bancaire. Votre taux d’endettement sera aussi calculé. Pour avoir une idée du coût de vos mensualités, LCL vous propose une simulation en ligne sur son site. L’emprunteur en CDI profitera d’un avantage auprès de l’organisme prêteur puisqu’il lui garantit des revenus mensuels qui permettent de rembourser facilement ses mensualités.
  • Si vous avez un CDI ou si vous avez un contrat temporaire, vous devez développer votre projet immobilier au maximum et convaincre le banquier avec des arguments solides basés sur votre capacité de remboursement. Votre dossier de prêt immobilier LCL doit être complet et inclure toutes les informations sur votre situation professionnelle et budgétaire. Ne manquez pas un seul détail. Dans ce cas, le taux d’endettement doit être calculé en tenant compte des revenus résultant des contrats d’intérim et de travail à durée déterminée. Vous devez toutefois respecter un certain nombre de conditions :
  • L’engagement d’une assurance chômage pour garantir la couverture du contrat de travail. Celle-ci sert de garantie pour la banque en cas d’épuisement de ses revenus.
  • L’existence d’une ancienneté dans l’usage de ces contrats de courte durée. Ceci demande le contrôle par la banque. Le traitement de ce type de contrat et celui du long terme ne sont pas les mêmes.

Si vous vous engagez à respecter ces conditions, vous tirez de nombreux avantages de ce contrat. Vous êtes assuré par l’assurance chômage, ce qui n’est pas le cas pour tous les autres emprunteurs. Cela procure également des avantages à la banque. Si vous pouvez prouver que vous exercez des emplois différents, vous serez en état de prouver que vous êtes en état d’obtenir un emploi. Aujourd’hui, ces contrats sont de plus en plus souvent choisis.

  • Si vous êtes autoentrepreneur ou un free-lance. Vous êtes free-lance et vous envisagez de contracter un prêt immobilier chez LCL ? Il est conseillé d’attendre quelques années pour assurer la rentabilité à long terme de votre travail. Dans la plupart des cas, vous devez avoir travaillé plus de 2 ans sur ce secteur pour pouvoir constituer un dossier de prêt immobilier LCL.

Dès que votre source de revenus est correctement garantie, vous pouvez demander un prêt immobilier chez LCL ; pour être éligible à cette demande, votre dossier doit contenir les documents suivants :

  • vos avis d’imposition
  • un arrêté comptable de l’année en cours
  • la déclaration 2035
  • le montant de votre chiffre d’affaires sur la période en cours (même pour le statut EURL)
  • les contrats signés, les commandes reçues pour les EURL, le juridique s’il indique la rémunération du gérant.

Veuillez noter que si vous choisissez d’opter pour une contribution forfaitaire, vous aurez droit à une réduction d’impôt sur votre chiffre d’affaires. Celle-ci sera prise en compte lors de la souscription d’un prêt immobilier chez LCL.

  • Si vous travaillez comme fonctionnaire, vous bénéficiez de la sécurité de l’emploi, une situation qui vous servira de point de service dans les établissements de crédit. Ne manquez pas de la mentionner lorsque vous faites une demande chez LCL. Cela vous donne de négocier votre taux d’intérêt. En tant que fonctionnaire, vous pouvez également être dispensé de payer les frais d’enregistrement d’un prêt hypothécaire. Ceci est dû à la caution mutuelle des pouvoirs publics.
  • Si vous êtes militaire, gendarme ou policier, souscrire à un prêt immobilier chez LCL vous permet de bénéficier de certains remboursements de votre caisse d’assurance maladie. Vous pouvez donc bénéficier des taux réduits de la garantie pour assurer la bonne exécution de votre projet.

La profession de gendarme soulève des questions sur votre inscription à un prêt immobilier avec LCL, notamment sur l’aide à l’immobilier local, sur votre domicile officiel lors de la demande d’un prêt sans intérêt et sur les risques de suppression liés à cette fonction pour votre assurance emprunteur. En effet, le dossier de prêt immobilier LCL des militaires utilisant une résidence commerciale semble souvent rejeté par les institutions de crédit lorsqu’elles décident d’obtenir un crédit avec LCL à taux zéro.

Même si votre contrat contient une clause de mobilité et que vous possédez un logement de fonction, vous pouvez toujours déposer un dossier de prêt immobilier et cela à un taux d’intérêt zéro. En effet, ces éléments sont pris en compte et évalués comme des obstacles qui peuvent aller à l’encontre de votre prévision d’y habiter à titre de résidence principale.

Pour en savoir plus sur votre situation, si vous êtes un employé de l’armée, vous devez demander à votre subordonné. Celui-ci vous remettra un certificat d’occupation.

Si vous êtes officier de police, renseignez-vous auprès du service social.  Notez aussi qu’en tant que gendarme ou militaire, vous disposez de mutuelles comme MNM, AGPM, MAA, CNG-MG dont l’ensemble forme FMGM, le fonds mutuel de garantie des militaires, propre à votre corps de métier. Ces mutuelles vous feront profiter de tarifs avantageux.

La déposition de dossier à la LCL

La première chose à faire avant de déposer votre dossier de prêt immobilier LCL consiste à

  • réaliser une simulation en ligne
  • être rappelé par un conseiller en ligne pour remplir un formulaire. Ce dernier sera votre interlocuteur durant le processus de souscription et d’acceptation du dossier de prêt.
  • Vous pouvez également vous rendre directement à l’agence la plus proche de vous après avoir pris un rendez-vous.

Une déposition de dossier sans apport à la LCL, cela est possible ?

Malgré le fait que l’apport moyen en France ait beaucoup élevé ces dernières années, votre dossier de prêt immobilier LCL pourra être sélectionné même si vous ne disposez pas d’apport.

Pour accroître vos chances, vous devez considérer les éléments suivants :

  • Monter un dossier de prêt bien complet et bien précis : ne gardez aucune information pour vous seul. Donnez des réponses claires et précises. Cela vous permettra de gagner des points auprès de votre établissement bancaire. En outre, cela vous évitera les rappels et les relances. Au cas où il vous demande d’autres documents, n’hésitez pas à les lui fournir rapidement.
  • Analysez votre demande de prêt en amont : cela vous permettra de montrer vos dossiers au banquier et vous donnera l’assurance que vous maîtrisiez bien tout avant de vous décider à vous lancer. La bonne connaissance de votre propre dossier de prêt immobilier LCL révèle votre sérieux, ce qui ravira certainement votre banquier. Pour effectuer ces analyses, rendez-vous sur le simulateur de LCL. Cela vous permet de calculer votre taux d’endettement et votre capacité d’emprunt
  • Montrez tous vos atouts: Pour cela, votre compte bancaire doit se porter bien. Pour augmenter les chances de sélection de votre dossier de prêt immobilier, vous devez disposer d’une capacité de remboursement de vos mensualités. Ainsi, attendez que vous ayez un trimestre de relevés positifs. Tout en se basant sur votre apport personnel, votre banque calculera votre capacité d’emprunt et contrôlera vos comptes bancaires. Au cas où vous avez déjà eu des incidents de remboursement, vous risquerez un refus de votre dossier de prêt immobilier LCL. Il est ainsi recommandé d’attendre quelque mois pour que vous puissiez fournir un compte avec un solde créditeur à votre établissement bancaire.
  • Vérifiez votre éligibilité aux aides de l’État, notamment aux prêts à taux zéro et aux prêts locaux. Pour ce faire, renseignez-vous sur ces infos pour prendre conscience des économies non négligeables.
  • Remettez l’exécution de quelques travaux à plus tard : les travaux envisagés dans le bien immobilier sont considérés dans le calcul du taux d’endettement. Pour monter un dossier de prêt immobilier LCL avec un taux d’endettement réduit, reportez l’exécution de certains travaux afin de diminuer ce taux.
  • Faites une proposition de caution de proche : si vous constatez que votre dossier présente des risques pour l’établissement bancaire, pensez à effectuer une demande de caution à l’un de vos proches. Cela vous permettra de vous couvrir en cas de défaillance, puisque votre proche prendra en charge le paiement de la somme à rembourser.
  • Évitez d’envisager un prix de logement trop élevé : si vous décidez d’obtenir un logement répondant à vos attentes, il faut que vos comptes bancaires soient sains. L’acceptation de votre dossier de prêt immobilier LCL sans apport sera facilitée si votre logement sans prétention ne rend pas difficile votre remboursement.
  • Portez de l’intérêt aux services offerts par LCL : Une proposition de divers produits notamment, l’assurance habitation, l’assurance-vie sera effectuée par votre banque. Si vous ne déclinez pas quelques offres, vous pourrez profiter d’une demande de ristourne. Certaines offres vous permettront également d’augmenter votre épargne.

Que faire si votre dossier est refusé ?

Si votre dossier de prêt immobilier LCL est refusé, vous devez penser que votre achat présente beaucoup de risque et que vous ne possédez pas la capacité de remboursement de vos mensualités. Toutefois, vous pourrez toujours renvoyer d’autres nouvelles demandes en apportant des améliorations à votre dossier de prêt. LCL effectuera une deuxième analyse sans tenir compte de votre précédente candidature. Parmi ces améliorations, vous pouvez :

  • Gonfler votre apport personnel si cela est possible
  • rallonger la durée des remboursements
  • discuter du prix d’achat du bien
  • faire du négoce aux frais d’agence
  • diminuer la taille de vos travaux en reportant certains
  • prouver la valeur du bien à la banque
  • recourir à des financements complémentaires

La souscription à un prêt immobilier du crédit lyonnais LCL

Pour bien monter votre dossier de prêt immobilier LCL, certaines démarches sont à effectuer avant de réaliser la procédure d’emprunt immobilier. Celle-ci vous permettra d’avoir une idée sur vos mensualités et le montant du crédit que vous pouvez obtenir. Vous ne serez pas obligé de suivre ces étapes à la lettre, mais le fait que vous les respectez est idéal pour estimer votre capacité d’emprunt. Ces étapes vous renseignent également sur les critères d’éligibilité de votre dossier de prêt immobilier LCL. Grâce à un simulateur de prêt immobilier en ligne, vous aurez accès à toutes ces informations indispensables pour vous constituer un dossier convaincant.

La simulation de prêt immobilier

La simulation de prêt immobilier est essentielle pour monter un dossier de prêt immobilier. C’est aussi un outil qui permettra de connaître votre capacité d’emprunt. Vous pouvez directement effectuer votre simulation sur le site de BoursedesCredits, mais également sur celui du Crédit Lyonnais LCL.

Il est à garder à l’esprit que les résultats fournis par la simulation ne seront obtenus qu’à titre indicatif. De par leur rôle, les simulateurs ne sont pas une source d’engagement, ni de votre part ni de la part du Crédit Lyonnais LCL. En effet, vos ressources pouvant encore varier auront des impacts à votre capacité d’emprunt. Ce qui pourra mener à une acceptation d’un dossier de prêt immobilier LCL avec une somme prêtée beaucoup plus élevée.

En outre, l’utilisation de ces éléments de simulation est gratuite, vous pouvez donc refaire la simulation à tout moment. Remplir le champ d’information sur le site du Crédit Lyonnais LCL où le site de BoursedesCrédits suffit pour le faire.

Vous devez fournir dans votre dossier de prêt les infos sur les charges récurrentes et vos revenus fixes. La différence entre ces deux éléments donne les ressources nettes. Lorsque la simulation sera terminée, vous aurez le choix d’être rappelé par votre conseiller privilégié ou de fixer un rendez-vous.